Vendredi 13 janvier 5 13 /01 /Jan 15:54

Localisation : Brasserie Flying Dog

Frederik - United States of America

Style : Winter Warmer

ABV : 7,4°

 

 

Flying Dog ou l’art de la quantité sur la qualité

Pour commencer cette nouvelle année 2012, pourquoi ne pas proposer une bière qui corresponde à la période? Réchauffante et maltée, pour soutenir l’hiver, mais pas trop puissante car contrairement à 2011, il n’y a aucune température polaire à supporter. Et pourquoi ne pas commencer par une bière de la brasserie Flying Dog, brasserie à la réputation déjà faite auprès de l’équipe de Beer and Co.? Quand je dis réputation déjà faite, ne croyez surtout pas qu’il s’agisse d’une des meilleures brasseries testées par l’équipe, non, loin s’en faut. Pour être honnête avec vous, aucun membre de l’équipe n’apprécie vraiment Flying Dog.

Les raisons en sont simples. Flying Dog privilégie la quantité sur la qualité. En effet, vous trouverez sans problème dans la gamme de la brasserie de Frederik un peu tous les styles de bière possibles. Vous y découvrirez de belles réussites, entre autres, la Snake Dog IPA à l’amertume puissante mais maîtrisée ou encore le Gonzo Imperial Porter qui offre des saveurs complexes de chocolat et de café. Mais à côté de ces petits bijoux, on trouve également – et en nombre presque égal – de pures déceptions (pour ne pas dire plus) : une Woody Creek qui n’aura jamais les qualités d’une witbier basique, une Tire-Bite qui n’est finalement qu’une grossière imitation des kolsch allemands ou encore une Kerberos qui fait pâle figure, niveau goût et puissance, par rapport aux standards tripel belges. Et c’est un peu ça le gros problème de Flying Dog. Okay, c’est bien de toucher un peu à tout et cette manière d’agir est totalement excusable quand on est au stade de l’expérience. Mais sincèrement, quand on a compris qu’on est pas capable de produire une bière de style non-américain de qualité, il faut arrêter les frais et réduire sa gamme à ce que l’on sait réellement faire. Et l’argument ne s’arrête pas essentiellement à Flying Dog. Car un nombre fort conséquent de brasseries américains (hormis peut-être Ommegang ou Allagash), malgré des problèmes évidents de brassage de styles purement belges (comme les abbayes) continuent sans vergogne à en produire.

L’autre raison qui fait que Flying Dog est loin d’obtenir un label de qualité auprès des membres de Beer and Co., c’est qu’elle se complaît dans l’idée malsaine que plus il y a de saveurs proposées dans ses bières, plus celles-ci sont de haute qualité. On se retrouve alors avec des breuvages qui proposent de nombreux goûts en bouche mais bien souvent sans cohérence et sans équilibre, parfois même totalement à la limite de l’écœurant. L’exemple est particulièrement frappant avec la Old Scratch, un california common qui se veut aussi désaltérant et savoureux que la Steam Beer d’Anchor Brewing Company mais qui perd sa fraîcheur houblonnée dans un mélange de grenadine et de malt presque torréfié qui la rend finalement peu agréable. Il en va de même pour le Horn Dog, un barleywine aux mille saveurs certes… mais aux mille saveurs antagonistes qui dégénère bien vite en bouillie d’alcool et de mélasse écœurante à souhait.

Surfer sur des criques enneigées

La K-9 Cruiser Winter se situe un peu dans cette continuité mais sans toutefois l’embrasser définitivement. Premièrement, parce que le style proposé est le « winter warmer » et non le « belgian dark strong ale » et on ne pourrait reprocher légitiment à la création de Flying Dog de ne pas tenir la comparaison avec les bières de Noël belges (plus charpentues et puissantes) puisqu’il ne s’agit pas vraiment du même type zythologique. Deuxièmement, parce que même si le breuvage propose beaucoup (trop?) de saveurs, on est malgré tout à la limite de la perte de cohérence, et donc la bière reste appréciable.

Le nez rappelle le café léger avec une touche de levure mais également d’avoine qui rend les arômes assez doux. Le corps va un peu dans tous les sens même si la ligne de conduite reste malgré tout le malt légèrement torréfié. Un peu à la manière d’une Mild ou d’une Brown anglaise. Mais on retrouve aussi un arrière-goût d’agrumes (notamment d’orange sanguine) et des ajouts discrets d’épices, comme le clou de girofle, mais sans cette touche résolument belge comme trouve dans de nombreuses bières d’abbaye. L’amertume reste équilibrée et le tout est facilement buvable. Peut-être pas une boisson d’hiver profond mais quelque chose de relativement sympathique et sans doute un des meilleurs produits de la brasserie du Maryland tant décriée.

 

Foodpairing

 

avec de la merde

 

 

 

Par beerandco - Publié dans : Beer and Co. Beer of the Month
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 9 janvier 1 09 /01 /Jan 21:20

Comme vous le savez peut-être, Beer and Co. décerne des étoiles ("starz") aux brasseries qui prouvent par leur orientation et leurs produits de très hautes qualités, notamment dans l'élaboration de la bière. Les étoiles décernées varient de one star (pour les très bonnes brasseries) à two starz (pour les brasseries exceptionnelles) jusqu'à three starz (pour les brasseries tout simplement parfaites).

 

Ici, une brasserie belge est à l'honneur et elle est notamment récompensée pour la qualité de sa gamme. Cette brasserie est De Muisketiers, à Ursel et elle est connue pour sa collection Troubadour (la Blonde, l'Obscura et la Magma).

 

 

Brouwerij De Muisketiers - Ursel -  BEL

1-Star Brewery

 

Description: La brasserie belge prouve par A+B qu'il n'est pas nécessaire de proposer une gamme d'une douzaine de bières pour faire une bonne brasserie. Ici, la qualité prime sur la quantité. Seulement trois bières mais trois réussites. Pas de bière ratée noyée dans une gamme pourtant d'excellente composition, comme c'est bien trop souvent le cas, notamment dans bon nombre de brasserie américaines. Une Troubadour Blond, pur standard des belgian pale ales avec une touche fruitée et maltée, une Troubadour Obscura, à mi-chemin entre le milk et le mild stout et qui propose des touches agréables de cappucino et de moka et, dernière de la gamme, une Troubadour Magma, IPA belge classique avec cette saveur houblonnée finement sucrée grâce à l'alcool. Ni plus, ni moins. Cela suffit pour obtenir sa première étoile de la part de Beer and Co.

 

 

troubadour-copie-1.jpg

Par beerandco - Publié dans : Beer and Co. Awards
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 31 décembre 6 31 /12 /Déc 11:05

 

BEER AND CO AWARDS 2011

 

 

 

 

 

Pale Ale – World Best Abbey / Trappist

Winner

Orval

notre dame d’Orval, Belgium

 

Warm fermented. As with Trappist, no distinct style and range in colour from pale to dark. Big floral and herbal hop character, balancing rich malt and citrus fruit. Generally 6-9% ABV. Trappist: warm fermented, bottle conditioned. No Trappist “style” - range from gold to deep bronze and brown. Some, such as Orval, have deep hop bitterness, others have pronounced fruit and rich malt. Generally 5-11% ABV.


Pale Ale – World Best Amber

Winner

Red Dragon

Breconshire, Wales

 

Warm fermented, rich malt aroma and palate balanced by light fruit and aromatic hops. Bittersweet finish with malt to the fore but with good lingering hop notes. Generally 4.8-6% ABV.


Pale Ale – World Best Bière de Garde

Winner

Saint-Landelin Mythique

Brasseurs de Gayant, France

 

Warm fermented but may use lager yeast. Big malt aroma and palate but balanced by spicy hops. Bittersweet finish but with good spicy and resinous hop notes. May be pale, copper, or russet. Generally 6.5-8.5% ABV.


Pale Ale – World Best Bitter

Winner

London Pride

Fuller Smith & Turner, England

 

Warm fermented, pronounced malt and fruit, balanced by generous hop aroma and bitterness. Generally 4-4.8% ABV.


Pale Ale – World Best Blonde / Golden

Winner

Troubadour Blond

De Muisketiers, Belgium

 

Warm fermented, light malt, citrus fruit, big hop aroma and bitterness. Light yellow to deep gold in colour, clear to brilliant. Juicy malt on palate and finish with continuing hop bitterness and fruit. The ABV ranges can vary.


Pale Ale – World Best Harvest

Winner

Rulles Triple

De Rulles, Belgium

 

Brewed with fresh grain and hops from the autumn harvest. Generally more than 5% ABV.


Pale Ale – World Best Imperial IPA

Winner

Houblon Chouffe i2pa Tripel

Duvel-Moortgat, Belgium

 

Bigger, rounder and maltier version of IPA with malt and fruit more to the fore but with profound hop bitterness. Generally 7-8.5% ABV.


Pale Ale – World Best IPA

Winner

Poperings Hommelbier

Van Eecke, Belgium

 

Warm fermented, powerful hop resins and tart fruit on the nose with light malt. Juicy malt in the mouth but main character comes from hop resins and citrus fruit. Pale or light bronze. Generally 5.5-6.5% ABV.


Pale Ale – World Best Kölsch

Winner

Gaffel Kölsch

Gaffel Becker & Co., Germany

 

Malt on nose and palate, soft, creamy palate from soft water, with light fruit and perfumey hops. Generally 4.5-5% ABV.


Pale Ale – World Best Seasonal

Winner

Saison Dupont

Dupont, Belgium

 

Warm fermented, fruity aroma and palate balanced by spicy and bitter hops. Bittersweet in the finish with biscuity malt and lingering hop bitterness. Generally 5.5-6.5% ABV


Pale Ale – World Best Strong

Winner

Djean Triple

Saint-Hélènne, Belgium

 

Standard: warm fermented. good balance of malt, hop resins and fruit -- may be burnt fruit if dark malts are used. Good malt and hop balance on the palate. Hoppy/bitter finish with some fruit notes.


Dark Ale – World Best Abbey / Trappist

Winner

Rochefort 8

notre dame Saint-Rémy, Belgium

 

Warm fermented. As with Trappist, no distinct style and range in colour from pale to dark. Big floral and herbal hop character, balancing rich malt and citrus fruit. Generally 6-9% ABV. Trappist: warm fermented, bottle conditioned. No Trappist “style” - range from gold to deep bronze and brown. Some, such as Orval, have deep hop bitterness, others have pronounced fruit and rich malt. Generally 5-11% ABV.


Dark Ale – World Best Barley Wine

Winner

Old Foghorn

Anchor, USA

 

Warm fermented. Massive vinous fruit on aroma and palate with biscuity malt and spicy hops throughout. Bittersweet in finish but with good bitter hop balance. Generally 6-12% ABV.


Dark Ale – World Best Brown / Mild

Winner

K-9 Cruiser Winter

Flying Dog, USA

 

Warm fermented, malty aroma and palate, often with chocolate, coffee and liquorice notes. Light hops throughout but not dominating. Bittersweet finish with biscuity, malt and chocolate/coffee notes.


Dark Ale – World Best Flavoured

Winner

Cuvée Brut

Liefmans, Belgium

 

Flavoured beer includes; Chocolate, Coffee, Experimental, Fruit & Vegetable, Herb & Spice, Honey, Kriek, Smoked or Wood Aged.


Dark Ale – World Best Kriek

Winner

Oude Kriek

Oude Beersel, Belgium

 

Made by fermenting lambic with sour Morello cherries.


Dark Ale – World Best Lambic

Winner

Gueuze 100% Lambic

Cantillon, Belgium

 

Spontaneous fermentation. Sour, vinous and cidery aromas and palates. Tart but quenching finish. Addition of fruit - usually cherries and raspberries - adds additional sourness and fruitiness. Generally 4-6% ABV.


Dark Ale – World Best Oud Bruin

Winner

Petrus Aged Pale

Bavik-De Brabandere, Belgium

 

Oud Bruin: warm fermented, dark fruit, roasted grain and peppery hops on aroma and palate. Some sourness from the yeast culture. Bittersweet finish with spicy hops, sourness and dark malts. Generally 4.8-6% ABV.


Dark Ale – World Best Strong Dark

Winner

De Dolle Oerbier

Dolle Brouwers, Belgium

 

Warm fermented, vinous fruit and roasted grain on the nose with peppery hop resins. Fruit and grain dominate the palate but bitter hops balance fruit and malt in the finish. The ABV ranges can vary.


Lager – World Best Dark

Winner

Kostritzer Schwarzbier

Bitburger, Germany

 

Also known as black lager or dunkel. Cold fermented, malt-accented with dark grain, chocolate and coffee notes. Hops are light but give good solid underpinning to the malt. Generally 4.4-5.6% ABV.


Lager – World Best Pils / Pilsener

Winner

Pilsner Urquell

SAB Miller, Czech

 

Cold fermented, pale gold colour. Toasted malt and floral, herbal, grassy hops aroma. Ripe, juicy malt and tangy hops with light citrus fruit in the mouth. Long, lingering finish, balanced between malt and tart hops. Generally 4.8-5.2% ABV.


Lager – World Best Premium

Winner

Stary Melnik gold

Moskva-Efes, Russia

 

Cold fermented, massive malt bouquet with powerful hints in the mouth of coffee and figs, all balanced by good hop bitterness. Big, lingering bittersweet finish with ripe grain and spicy hops. Generally 5-6% ABV.


Lager – World Best Dopplebock

Winner

Samichlaus Bier

Schloss Eggenberg, Austria 

 

It is exceptionally malty, with very little bitterness. Standard Doppelbocks may have as much as 7% alcohol by volume. In the strongest versions (around 10 to 13%), you can actually taste the alcohol.


Lager – World Best Seasonal

Winner

Voll Damm Doble Malta

Damm, Spain

 

Cold fermented, amber, big floral hop bouquet balanced by biscuity malt. Spicy hops build in the mouth with juicy malt. Hop bitterness and juicy malt combine in finish. Generally 5-6% ABV.


Lager – World Best Standard

Winner

Zhiguljovskoje Helles Bier

Baltika, Russia

 

Standard: cold fermented. Golden with malt aromas and a light hop bitterness. Generally between 4.6-5.5% ABV. Dortmunder: cold fermented, rich and mellow toasted malt on aroma and palate, with spicy hops and some light citrus fruit in the mouth and the palate. Generally 5-6.5% ABV. Helles/Munchner: cold fermented, light to heavy toasted malt and floral and resinous hops on aroma and palate. Quenching with a long gentle finish of malt and light hop bitterness. Generally 4.8-5.2% ABV.


Stout & Porter – World Best Porter

Winner

Black Jack Porter

Left Hand, USA

 

Rich dark grain, coffee and chocolate aroma and palate with solid hop bitterness. Long and quenching finish, becoming dry and hoppy but with rich dark grain character.


Stout & Porter – World Best Stout - Dry

Winner

Sierra Nevada Stout

Sierra Nevada, USA

 

Warm fermented classic-style stout. Roasted grain to the fore, with dark, burnt fruit and powerful hop bitterness. A light caramel sweetness can also be evident. Generally 4-4.6% ABV.


Stout & Porter – World Best Stout - Export

Winner

Lion Stout

Lion Limited, Sri Lanka

 

The same typical stout character but brewed at a slightly higher alcoholic strength than classic dry stout. Generally 6-8.5% ABV.


Stout & Porter – World Best Stout - Flavoured

Winner

Tokyo* 

BrewDog, Scotland

 

Stouts made with the addition of other ingredients. The ABV ranges can vary.


Stout & Porter – World Best Stout - Speciality

Winner

Troubadour Obscura

De Muisketiers, Belgium

 

Oyster stout: warm fermented. Brewed with the addition of oysters or the juice. Beers called Oyster Stout but do not actually contain this ingredient must enter another category. Generally 4-4.6% ABV. Sweet / milk stout: residual/added sugars e.g. lactose give a sweetness that counters the traditional stout bitterness. Full bodied mouthfeel with sweet caramel flavours. Generally 3.2-4.8% ABV.


Stout & Porter – World Best Stout - Strong

Winner

Yeti Imperial Stout

Great Divide, USA

 

Warm fermented classic-style stout. Roasted grain to the fore, with dark, burnt fruit and powerful hop bitterness. A light caramel sweetness can also be evident. Imperial: warm-fermented with extremely rich flavour and dark colour. Generally 7.5-9% ABV.


Wheat Beer – World Best Dark

Winner

Weissbier Dunkel 

Erdinger, Germany

 

Colour is dark amber to dark brown, and the body should be light to medium in character. Aromatic toffee-like, caramel, or biscuit-like characters may be part of the overall flavour and aroma profile. Generally 3.8-5% ABV.


Wheat Beer – World Best Fruit

Winner

Pomegranate Wheat

Mike’s Company, USA

 

Flavoured with fruit in the Belgian style. Often darker and stronger than grain only wheat beers. ABV ranges can vary.


Wheat Beer – World Best Grain-only

Winner

Troublette

Caracole, Belgium

 

Warm fermented. Light hop character. Aroma and palate dominated by creamy grain, banana, bubblegum and cloves. Long quenching finish with grain and fruit to the fore. Spices, raisins and sultanas in darker and stronger versions. Belgian-style wheat beers may use spices and fruit.


Wheat Beer – World Best Spiced

Winner

Witte

Saint Bernardus, Belgium

 

Flavoured with spices in the Belgian style. Often darker and stronger than grain only wheat beers. ABV ranges can vary.


Wheat Beer – World Best Strong

Winner

Hoegaarden Grand Cru

AB InBev, Belgium

 

Spices, raisin fruit and cloves; chocolate notes if dark malts used.


Flavoured Beer – World Best Chocolate & Coffee

Winner

Breakfast Stout

Founders, USA

 

Any cold or warm fermented beer made with the addition of chocolate or coffee. Aroma and palate determined ingredient used. The ABV ranges can vary.


Flavoured Beer – World Best Experimental

Winner

Royal Virility Performance

BrewDog, Scotland

 

Any cold or warm fermented beer made with an unusual ingredient or process that does not fit into any other Speciality category. The ABV ranges can vary.


Flavoured Beer – World Best Fruit & Vegetable

Winner

Soft Parade

Short’s Company, USA

 

Any cold or warm fermented beer made with addition of fruit such as cherry, raspberry and peach - aromas and palate determined by type of fruit added. The ABV ranges can vary.


Flavoured Beer – World Best Herb & Spice

Winner

Bière de l’Ours 

Dunham, Canada 

 

Any cold or warm fermented beer made with addition of ingredients such as heather or ginger - aromas and palate determined by type of adjunct used. The ABV ranges can vary.


Flavoured Beer – World Best Honey

Winner

Barbar

Lefebvre, Belgium

 

Any cold or warm fermented beer made with addition of honey - aromas and palate determined by type of adjunct used. The ABV ranges can vary.


Speciality Beer – World Best Experimental

Winner

Malheur 11 Brut

De Landtsheert, Belgium

 

Any cold or warm fermented beer made with an unusual ingredient or process that does not fit into any other Speciality category. The ABV ranges can vary.


Speciality Beer – World Best Steam

Winner

Steam Beer

Anchor, USA

 

A hybrid beer with elements of both lager and ale in its character, usually achieved by brewing lager yeasts at ale fermentation temperatures. Highly effervescent. The ABV ranges can vary.


Speciality Beer – World Best Wood-aged

Winner

Caves

Verhaeghe, Belgium

 

Beer that has been aged for a period of time in a wooden barrel or in contact with wood. Aromas and palate determined by type of wood, such as new oak, used sherry, bourbon, scotch, port, wine etc. The ABV ranges can vary.


 

 

More than 407 beers in competition…

Par beerandco - Publié dans : Beer and Co. Awards
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 31 octobre 1 31 /10 /Oct 23:47

 

 

Chaque année, chaque membre de l'équipe de Beer and Co. propose une bière qui est, selon lui et selon son vote en âme et conscience, la surprise de l'année. Il s'agit généralement d'une bière qui remplit toutes les conditions de légitimité en matière gustative et qui en plus, cerise sur le gâteau, surprend le consommateur par son originalité, son harmonie, sa puissance ou sa gouleyance. Et qui sait, parfois même, les quatre à la fois.

 

 

Surprise de l'année 2011 de Tha Creep:

Founders Brewing Company Breakfast Stout (8.3°) USA

 

ca-n-beer.jpg

 

Pourquoi est-elle la surprise de l'année: « comme son nom l’indique – et contrairement aux préjugés que l’on peut avoir à première vue – elle offre les saveurs de tous les ingrédients d’un petit-déjeuner de roi : flocons d’avoine, café doux, chocolat au lait et compagnie. Aussi surprenant que délicieux. »

 

 

Surprise de l'année 2011 de Sisii:

Schloss Eggenberg Samichlaus Bier (14.0°) AUT

 

1.jpg

Pourquoi est-elle la surprise de l'année: « une puissance incomparable et une sensation de chaleur et de vigueur peu commune dans une bière qui ne l’est pas moins. »  

 

 

Surprise de l'année 2011 de Sakhone:

Stillwater Artisanal Ales Cellar Door (6.6°) USA

 

Picture-1.png

 

Pourquoi est-elle la surprise de l'année: « un cocktail de fruits au nez mais, contrairement aux Saisons classiques belges (auxquelles elle est presque toujours identifiée), elle apparaît comme fort fromentée et assez douce au palais, ce qui la rend, par conséquent, très facilement savourable. »  

Par beerandco - Publié dans : Beer and Co. Articles
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 28 octobre 5 28 /10 /Oct 17:27

Yeti #1

 

Localisation : Great Divide Brewing Company
Denver – United States of America
Style : Imperial Stout
ABV : 9.5°


Au sein des montagnes du Continental Divide…

L’histoire de la brasserie Great Divide commence relativement tard, un peu à l’instar de la révolution brassicole américaine. A cette époque, le Colorado, et plus globalement les Etats-Unis, était loin d’être une « place to beer ». La scène brassicole était relativement peu développée et naviguait entre lagers industriels et pale ales peu inspirées. C’est ce moment précis que Brian Dunn choisit – comme bon nombre de brasseurs yankees, inspirés en grande partie par les standards belges – pour lancer sa micro-brasserie artisanale. Et avec succès. Plus de 20 ans plus tard, le brasseur américain peut se targuer d’avoir raflé presque tous les awards que ses produits pouvaient obtenir et par conséquent, d’être l’heureux propriétaire de la brasserie la plus récompensée des Etats-Unis d’Amérique.

Malgré le caractère tout relatif de ces récompenses (qui ne sont données, rappelons-le, qu’aux produits des brasseurs qui s’y inscrivent, moyennant monnaie sonnante et trébuchante), il faut toutefois reconnaître les qualités intrinsèques de la brasserie. Great Divide propose, en effet, des bières variées et d’excellente composition, on citera, à titre d’exemple, la Hercules I2PA, la Denver Pale Ale, la Hibernation Ale ou encore la Titan IPA. En ce qui concerne le Yeti Imperial Stout, produit-phare de la brasserie et objet de cette chronique mensuelle, il se décline en de nombreuses versions, vieillies en fûts de chêne et souvent accompagnées par de nouveaux ingrédients, comme c’est souvent le cas dans les brasseries artisanales américaines. Les ales en question se nomment Oak-Aged Yeti ou Expresso Yeti et sont autant de raisons pour lesquelles Great Divide est une brasserie aussi réputée, que ce soit sur le plan de l’originalité ou sur le plan de qualité.

… coule une eau noire et extraordinairement puissante

Yeti #2A la dégustation, il faut bien admettre qu’on comprend parfaitement pourquoi le breuvage s’est vu affublé du sobriquet d’un monstre aussi légendaire que le yéti. Et qu'il convient aux mois de novembre rudes. A l’inverse de bières de la même brasserie comme la Hades Ale qui ne fait pas vraiment – malgré un goût réussi – honneur au Dieu des enfers, la Yeti Imperial Stout porte parfaitement son nom. De couleur noir profond, aux reflets brunâtres, elle dégage au nez des arômes profonds de maturation. Mais aussi des senteurs fortes de cave, de vieux et de renfermé. De pelisse de yéti avanceront certains plaisantins. On retrouve également, dans les narines, du moka fort, du chocolat noir et du café juste torréfié. Lourde de corps, onctueuse malgré tout – un peu à la manière d’un vieil expresso italien – elle propose un mélange des saveurs varié, relativement équilibré et sans aucun doute savoureux. Mais la prédominance du chocolat noir – à la manière de savoureuses pralines de chez Marcolini – se fait sentir tout au long de la dégustation et toute la puissance amère, et toujours sans écraser les autres goûts présents, se retrouve dans le palais et perdure tout au long de la fin de bouche. Sans aucun conteste, une grande bière de dégustation.

Foodpairing

Le Yeti Imperial Stout, avec sa robustesse et sa puissance, peut parfaitement servir de digestif à un bon et copieux repas. Le site Beer and Co. recommande d’ailleurs fortement cette option, étant donné que la bière peut facilement éclipser toute autre saveur qui ne pourrait pas y tenir tête, et nombreux sont des aliments qui rentrent dans cette catégorie. Mais plus spécifiquement, et si on le désire, on pourra l’apprécier avec les plats – et pas nécessairement des desserts – agrémentés au chocolat noir. Certains trouveront aussi dans les fromages bleus, comme le roquefort, d’excellents adversaires gustatifs à la puissance du Yeti.


L’avis de Tha Creep : « une explosion de chocolat fin et de café torréfié qui vient chambouler les papilles gustatives et perdurer dans le palais. Et malgré une puissance non négligeable, on garde toujours un excellent équilibre entre le doux, le crémeux et l’amer et la torréfaction. »A

L’avis de Sisii : « consistance et puissance respectables. Malgré le fait que le café ne soit pas une de mes saveurs préférées, il faut bien admettre que le breuvage intègre bien son amertume et donne un résultat extraordinaire. »A

L’avis de Sakhone : « un des rares imperial stout qui ne sombre pas dans la course stérile du taux d’amertume le plus élevé. Le malt torréfié n’attaque pas encore trop le palais et laisse la bière sympathique à la dégustation, même s’il faut parfois s’y mettre à plusieurs tant le corps est lourd et puissant. »C+

Par beerandco - Publié dans : Beer and Co. Beer of the Month
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus